Conférence #306 - Le projet VGN de SV2B.NET

Internet 40 mn fr_FR Geek Confirmé

Introduction de la conférence

Un VGN (virtual global network) c'est :

- pour chacun, chaque groupe, chaque ville, chaque pays

- pouvoir décider librement l'optimisation digitale (information, outils, réseaux, moyens, services, suivi)

- de son internet perso, local et mondial (les niveaux de virtuallité pouvant s'ajouter pour optimiser le tout).

- et - pourquoi pas - de son réseau maillé WIFI d'utilité locale.

Donc pouvoir "bidouiller" son internet personnel, local et mondial comme on "bidouille" sa bécanne. Avec son propre système DNS, son propre IANA, ses adresses locales, des technologies nouvelles, sa propre sécurité, etc. C'est à dire de la manière dont l'internet était prévu fonctionner au départ. Ceci est facilité par la nouvelle Gouvernance Multipartenaires de l'Internet mondial.

À propos du conférencier

Biographie

2012 - : Facilitateur IUCG@IETF
1978 - : Directeur exécutif de l'association Intlnet
1978-1986 Tymnet : Consultant - Manager, Europe - Directeur des Services Etendus du Réseau.

Description de la conférence

Ce projet de recherche appliquée Libre et ouverte a pour but :

- de faciliter l'utilisation et la maîtrise pratique :

- personnelle

- commune

- et mondiale


- de l'internet des habitants de Saint-Vincent de Barbeyragues,

- par l'optimisation des moyens techniques mis à leur disposition,

- selon leurs attentes, évaluations et contributions.

Le projet SV2.NET est modulaire. Il consiste à structurer les élément d'un réseau virtuel mondial (VGN) expériemental réunissant :

- un centre d'information réseau (NIC)

- une logique d'IUI (Interface d'Utilisation Intelligente)

- système serveur devant par la suite être dupliqué localement (disponibilité de l'accès fibre).

- un serveur de supervision local.

- un serveur de messagerie

- un réseau virtuel pour une adresse IP permanente enregistrée sous .arpa.

- un service de nommage, avec root local et un système de nommage local avec secondaire à Montpellier.

- memlab pour une sauvegarde des données de voisinage.

- un commutateur wi-fi local qui sera relié à l'IXI (Internet Xchange d'Iloth).

- une cyberagora qui évoluera vers une architecture wiki 3.0 de pages d'adressage directe.

- la mise en situation de télémates environnementaux et de sécurité et de capteurs RFID

- une bibliothèque en accès de contenus nommés.

- un support d'applications mobiles et tablettes.

- etc.

Trois grands niveaux architectoniques sont considérés :

- Matériel (hardware) : les choix et les implantations de machines et la mise en place physique de la bande passante.

- Logiciel (software) : les protocoles, applications, et systèmes.

- Noogitiel (brainware) : l'utiliser ensemble, les référentiels, la documentation, l'intégration à la réalité et au quotidien.

Programme

  • mercredi 9/7 à 10:20 | A.6.02 - 43.632729;3.864030

amarok apache archlinux arduino bitcoin blender creativecommons cernohl debian chamilo drupal elphel eZ Publish fedoraproject firefox gentoo gimp gnome gnu freebsd freeguppy gnuhealth haiku imagemagick inkscape jabber jenkins joomla kde knoppix lea-linux libreoffice linux mageia mandriva moodle mozilla openarena openbsd Open Street Map opensuse perl php pidgin plone postgresql python ruby rudder scribus spip thunderbird tomcat tryton typo3 ubuntu vlc wikipedia wordpress xfce xonotic