Conférence #139 - Le genre logiciel libre, le queer copyleft

Culture, Arts et Médias 20 mn fr_FR Grand public Débutant

Introduction de la conférence

Le genre fait ces temps-ci beaucoup parler de lui. Rien de bien compliqué pourtant, derrière ce terme il y a la simple idée que le masculin et le féminin sont des expressions socialement codées et normées. Chacun, en théorie, est pourtant libre d’exprimer son genre comme il l’entend… Femmes masculines, hommes très virils, part féminine des hommes ou hyperféminité des femmes, les exemples de recombinaisons des normes sont légion. Par métaphore, la problématique se formule ainsi : Le queer peut-il être l’agissement d’un logiciel libre ?
Le queer vient piller les codes comportementaux du genre et de la sexualité pour en distordre les normes. Le queer serait le hacker du genre, reprenant librement des composantes pourtant très codifiées et contraintes. Que le queer vienne piller la source, cela n’est évidemment pas sans conséquences politiques. De ce pillage, les artistes queer développent l’idée d’une esthétique copyleft, entre fluidité, reprise et partage.

À propos du conférencier

  • Nom : Zoé Adam

Biographie

En trois mots et 335 caractères, je suis doctorante en études de genre et Histoire des Arts à l’université de Lille 3 sous la direction de Marie-Hélène Bourcier. Mes recherches s’orientent sur les intersections entre militantisme queer, pratiques artistiques et performance. En parallèle, je milite dans une association de jeunes LGBT.

Description de la conférence

Par-ci par-là, des auteurs développent les idées de genderhacker, de gendercopyleft, du corps comme logiciel libre ou encore d’une esthétique et d’une attitude copyleft. Ces termes aux étonnantes consonances sont à prendre comme des pistes de réflexions, des connexions à faire au sein du Rhizome.
Le genre et le queer ne sont pas des concepts très familiers aux utilisateurs de logiciels libres. Pourtant, l’utilisation des nouvelles technologies et des nouveaux médias par les artistes féministes est une longue histoire. Le queer et les logiciels libres sont unis par leur état d’esprit, entre circulation, partage et résistance. Et si leur anarchique liberté est utopique, il y a en revanche bien un territoire commun de possibles et de résistance, de jeux avec les normes et les libertés.
La conférence chercherait alors à croiser les problématiques du logiciel libre et du queer, comme on filerait une métaphore. L’idée étant, réciproquement, de situer les combats queers et la résistance aux normes de genre par rapport aux logiciels libres ; et d’ouvrir les logiciels libres aux problématiques d’inégalités des genres.

Programme

  • vendredi 11/7 à 14:00 | A.6.01 - 43.632729;3.864030

amarok apache archlinux arduino bitcoin blender creativecommons cernohl debian chamilo drupal elphel eZ Publish fedoraproject firefox gentoo gimp gnome gnu freebsd freeguppy gnuhealth haiku imagemagick inkscape jabber jenkins joomla kde knoppix lea-linux libreoffice linux mageia mandriva moodle mozilla openarena openbsd Open Street Map opensuse perl php pidgin plone postgresql python ruby rudder scribus spip thunderbird tomcat tryton typo3 ubuntu vlc wikipedia wordpress xfce xonotic